Pharmavie : Notre bien-faire, votre bien-être
Matériel Médical : Installation et Livraison à domicile

L’éco-anxiété, qu’est-ce que c’est ?

Mégafeux, inondations, sécheresse et déforestation sont autant de symptômes du dérèglement climatique. Leur accumulation, ces dernières années, ont donné naissance à une nouvelle forme d’angoisse : l’éco-anxiété. Comment définit-on cette nouvelle peur, est-elle similaire aux autres formes d’angoisses et comment la combat-on ? Portrait d’un mal contemporain.

 

L’éco-anxiété, une angoisse écologique qui touche les jeunes

En France, 45 % des jeunes adultes souffrent d’éco-anxiété. Cette inquiétude anticipatoire est provoquée par l’abondance d'informations concernant la dégradation de la nature. La perspective d’une possible sixième extinction de masse, initiée par l’homme, empêche près de la moitié des jeunes de 20 à 30 ans à envisager l’avenir. Submergés par un sentiment d’impuissance de plus en plus fort, les éco-anxieux développent toute une série de symptômes qui peuvent perturber leur qualité de vie. Mais cette inquiétude chronique est-elle un mal-être, une crise existentielle ou une véritable pathologie ?

 

Les troubles anxieux et le phénomène de l’angoisse écologique

Théorisée dans les années 1990, l’éco-anxiété a également pris le nom de solastalgie, sous la plume du philosophe Glenn Albrecht. Plus récemment, l’historien et sociologue américain Theodore Roszask a proposé le terme d’écopsychologie. Il ne s’agit pas d’une nouvelle discipline médicale, mais d’une méthode et d’une pratique consistant à reconnecter l’humain à la nature.

En France, les psychologues et thérapeutes formés à l’écopsychologie se font encore rares. Et pour cause, l’éco-anxiété n’est pas une maladie reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour mémoire, les troubles anxieux se divisent en un certain nombre de catégories très précises :

  • La peur passagère, qui se manifeste dans un moment de stress momentané ;
  • L’angoisse, une réaction excessive à un événement ressenti comme une menace ;
  • Les troubles anxieux généralisés, ou l’anxiété généralisée, qui se traduisent par un état d’hyper vigilance et une inquiétude concernant au moins de thèmes majeurs de sa vie (comme le travail ou la santé) ;
  • Le trouble panique, qui se manifeste par des crises d’angoisse ou d’attaques de panique dans certaines situations stressantes ;
  • La phobie sociale, qui est une peur des rapports sociaux ;
  • Le trouble obsessionnel compulsif (TOC), qui est la combinaison d’une obsession spécifique et d’une compulsion associée ;
  • La phobie spécifique concernant un objet, un animal ou une situation.

L’éco-anxiété, quant à elle, si elle ne fait pas partie des troubles anxieux officiellement reconnus, partage néanmoins avec eux un certain nombre de traits communs : perturbation du sommeil, perte ou prise de poids, comportement dépressif. À cela s’ajoute une sensation d’inquiétude décuplée lors de certaines situations perçues comme dangereuses et une souffrance qui s’installe dans la durée et dégrade la vie quotidienne.

 

Comment combattre l’éco-anxiété

Lutter contre l’éco-anxiété ne signifie pas renoncer à sa prise de conscience écologique ni abandonner les comportements en faveur de l’environnement, comme le tri, la préservation de l’eau, le choix de produits naturels et locaux. Il s’agit de vivre le plus sereinement possible la situation générale et actuelle.

Ainsi, si les symptômes deviennent trop importants et se manifestent, par exemple, par des crises d’angoisse, un sommeil perturbé ou un sentiment de tristesse permanent, il ne faut pas hésiter à consulter un psychologue qui pourra, si nécessaire, préconiser un traitement médicamenteux. Adopter un mode de vie sain et régulier, discuter avec des personnes bienveillantes de son mal-être sont également indispensables pour ne pas se laisser dominer par son inquiétude chronique.

 

L’éco-anxiété, nouveau mal du siècle, ne doit pas être prise à la légère dès lors que ses manifestations perturbent la vie quotidienne des personnes qui en souffrent. L’inquiétude chronique peut générer toute une série de troubles qu’il convient de traiter au plus vite afin de reprendre le contrôle sur sa vie quotidienne.

 

Sources :

Izold Guegan

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de toutes nos fonctionnalités !

Besoin d'un conseil ?